previous arrow
next arrow
Slider

Statue du Mont Saint-Michel

Client : Histoire à la Carte

Travaux réalisés :
1) Récupération et nettoyage du scan 3D

Le premier travail est bien évidemment la récupération du scan 3D. Pour ce cas, c'est la personne en charge du scanner qui nous a fourni le fichier 3D recomposé. Néanmoins la géométrie présente de nombreux défauts. En plus des trous dans le modèle liés à la technologie utilisée (ici scan au laser), de nombreux points, cotés et faces se superposent et la géométrie globale est de type triangulaire, totalement anarchique. Observez attentivement les images pour comprendre.

Ce fichier est donc inutilisable en l'état, quelque soit la finalité du projet.

2) Remaillage de la géométrie

Il nous faut donc corriger sa géométrie. C'est ce qu'on appelle le remaillage ou la retopologie. Il s'agit de remplacer les triangles anarchiques par des quadrilatères ordonnés. Dans le même temps, nous corrigeons les points (vertices) ainsi que les cotés (edges) et les faces qui se superposent. Ainsi par la suite nous éviterons les erreurs de calculs et de rendus du modèle.

 

3) Reconstruction/création des parties manquantes

Maintenant il nous est plus facile et plus efficace de retravailler le modèle. Il faut observer et analyser le modèle. Si des parties se répètent (c'est le cas ici avec le socle), nous pouvons recréer les manques en copiant les morceaux déjà existants. Si besoin, il faut retoucher et modifier les parties reconstruites. C'est le cas de l'aile gauche, copie de celle de droite, elle a été repositionnée et corrigée pour correspondre au modèle réel. Sinon, la modélisation est de mise pour recomposer les manques. C'est le cas de l'épée, du bouclier, de la main, du casque, de l'auréole, et de bien d'autres parties.

 

4) Finalisation du modèle

 Pour finir, nous réalisons à nouveau un remaillage. Car durant le processus de reconstruction, il est inévitable d'avoir recours aux boléennes (addition, soustraction de formes mathématiques). La recontruction des trous engendre également des mailles pas forcément ordonnées, et/ou divergentes des mailles environnantes. Ensuite une analyse et une comparaison avec le modèle réel est faite pour corriger et affiner une dernière fois la géométrie.

 

Le modèle 3D est maintenant prêt. Il est complet, sa géométrie est propre et ordonnée. Un tel travail aura demandé 12 jours complets.